Textes critiques

 

Littérature

1. Récit

J. Brunner (2002), Pourquoi nous racontons-nous des histoires ?, Paris : Éditions Retz.
A. Gefen (2013), « « Retours au récit » : Paul Ricœur et la théorie littéraire contemporaine », Fabula / Les colloques, L’héritage littéraire de Paul Ricœur, disponible sur : http://www.fabula.org/colloques/document1880.php
Á. Kibédi Varga (1990), « Le récit postmoderne », Littérature, n°77, pp. 3-22, URL : http://www.persee.fr/doc/litt_0047-4800_1990_num_77_1_1506
P. Ricœur (1990), Soi-même comme un autre, Paris : Seuil.
P. Ricœur (1984), Temps et récit II.La configuration dans le récit de fiction, Paris : Seuil.
P. Ricœur (1985), Temps et récit III.Le temps raconté, Paris : Seuil.
P. Rosanvallon (2014), Le Parlement des invisibles, Paris : Seuil (coll. « Raconter la vie »).
J.-M. Schaeffer (2015) , Lettre à Roland Barthes, Paris : Editions Thierry Marchaisse.
J.-M. Schaeffer (2013), « Récit et identité humaine », Fabula / Les colloques, L’héritage littéraire de Paul Ricœur, URL : http://www.fabula.org/colloques/document1901.php.
G. Strawson (2012), « Contre la Narrativité », trad. fr. Combes M., Fabula-LhT, n° 9, URL : http://www.fabula.org/lht/9/strawson.html [« Against Narrativity », 2004].
L. Lepaludier (2002), « Fonctionnement de la métatextualité : procédés métatextuels et processus cognitifs », in Centre de Recherches Inter-Langues d’Angers (CRILA), Métatextualité et métafiction. Théorie et analyses, Rennes : Presses Universitaires de Rennes.
G. Prince (2006), « Narratologie classique et narratologie post-classique », Vox Poetica, URL : http://www.vox-poetica.org/t/articles/prince.html

2. Fiction

F. Berthelot (2005), Bibliothèque de l’Entre-Mondes. Guide de lecture, les transfictions, Paris, Gallimard, coll. « Folio / SF ».
A. Besson (2015), Constellations. Des mondes fictionnels dans l’imaginaire contemporain, Paris : CNRS Éditions.
O. Caïra (2010), Définir la fiction. Du roman au jeu d’échec, Paris : EHESS.
O. Caïra (2014), « Ourobores : Explorer les virtualités des mondes fictionnels après le tournant diégétique », Revue critique de fixxion contemporaine française, n°9.
F. Lavocat (2016), Fait et fiction. Pour une frontière, Paris : Seuil.
F. Lavocat (dir.) (2010), La Théorie littéraire des mondes possibles, Paris : CNRS Éditions.
T. Pavel (1988), Univers de la fiction, Paris, Seuil, coll. « Poétique ».
R. Saint-Gelais (2011), Fictions transfuges. La transfictionnalité et ses enjeux, Paris : Seuil, coll. « Poétique ».
J.-M. Schaeffer (1999), Pourquoi la fiction ?, Paris : Seuil (coll. « Poétique »).
J.-M. Schaeffer (2005), « Quelles vérités pour quelles fictions ? », L’Homme, n°175-176 juillet-septembre 2005, mis en ligne le 26 octobre 2005, URL : http://lhomme.revues.org/1830.

3. Enjeux contemporains

Collectif Inculte (2007), Devenirs du roman, Paris : éditions Inculte.
Collectif Inculte (2014), Devenirs du roman. Écritures et matériaux, vol. 2, Paris : éditions Inculte.
D. Viart et L. Demanze (dir.) (2011), Fins de la Littérature. Esthétiques et discours de la fin, tome I, Paris : Armand Colin.
D. Viart et L. Demanze (dir.) (2012), Fins de la littérature. Historicité de la littérature contemporaine, tome II, Paris : Armand Colin.
D. Viart et B. Vercier (2005), La Littérature française au présent : héritage et mutations de la modernité, Paris : Bordas [réédition augmentée 2008]
S. Florey (2013), L’Engagement littéraire à l’ère néolibérale, Villeneuve d’Ascq: Presses Universitaires du Septentrion.
Manifeste (2007), « Pour une littérature-monde en français », Le Monde, 15 mars 2007.
C. de Toledo (2008), Visiter le Flurkistan ou les illusions de la littérature-monde, Paris: PUF.

Sociologie

1. Idéologie et storytelling

A. Abid-Dalençon (2015), « « Ceci est un récit » : prétentions et imaginaires narratifs en régime médiatique et marchand », Itinéraires, mis en ligne le 18 décembre 2015, URL : http://itineraires.revues.org/2647
D. Bensaïd (2011), Le spectacle, stade ultime du fétichisme de la marchandise, Paris : Éditions Lignes.
B. Berut (2010), « Storytelling : une nouvelle propagande par le récit ? », Quaderni, n°72, pp. 31-45, mis en ligne le 05 avril 2012, URL : http://quaderni.revues.org/479
Citton Y. (2010), Mythocratie : Storytelling et imaginaire de gauche, Paris : Amsterdam.
Citton Y. (2013), « Contre-fictions en médiocratie », Revue critique de fixxion française contemporaine, n°6, URL : http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/rcffc/article/view/fx06.14.
F. Dingremont (2015), « Pour une conception non utilitariste du storytelling », Itinéraires, mis en ligne le 18 décembre 2015, URL : http://itineraires.revues.org/2654
C. Grenouillet, C. Vuillermot-Febvet (2015), La Langue du management et de l’économie à l’ère néolibérale, Strasbourg: Presses Universitaires de Strasbourg.
J. Heath et A. Potter (2005), Révolte consommée. Le mythe de la contre-culture, Paris: Naïve [The Rebel Sell, 2004].
M. Lits (2012), « Storytelling: réévaluation d’un succès éditorial », in M. Marti et N. Pélissier (dir.), Le storytelling. Succès des histoires, histoire d’un succès, Paris: L’Harmattan.
Revue Multitudes (2012), Majeure « contre-fictions politiques », n°48, p. 70-146.
C. Salmon (2007), Storytelling : La Machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits, Paris : La Découverte (coll. « Cahiers Libres »).
C. Salmon (2005), Verbicide : du bon usage des cerveaux humains disponibles, Castelnau-le-Lez : Climats.

2. Inspirations sociologiques et philosophiques du projet

L. Boltanski et L. Thévenot (1991), De la justification, Paris: Gallimard.
L. Boltanski et È. Chiapello (1999), Le Nouvel Esprit du capitalisme, Paris: Gallimard.
L. Boltanski (2009), De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation, Paris : Gallimard, coll. « nrf essais ».
F. Chateauraynaud (2015), « L’emprise comme expérience », SociologieS, Dossiers « Pragmatisme et sciences sociales : explorations, enquêtes, expérimentations », mis en ligne le 23 février 2015, URL : http://sociologies.revues.org/4931
G. Debord (2006), Commentaire sur la société du spectacle. Repris dans G. Debord, Œuvres, Quarto Gallimard [Gérard Lebovici, 1988].
G. Debord (2006), La Société du spectacle. Repris dans G. Debord, Œuvres. Quarto Gallimard, 2006 [Buchet-Chastel, 1967].
N. Elias (1975), La Dynamique de l’Occident, trad. fr. P. Kamnitzer, Paris : Calmann-Lévy, 1975.
N. Elias (1973), La Civilisation des mœurs, trad. fr. P. Kamnitzer, Paris : Calmann-Lévy [1939].
M. Foucault (1994), « Le sujet et le pouvoir », in Dits et Ecrits IV : 1980-1988, Paris : Gallimard [« The Subject and the Power », trad. fr. F. Durand-Bogaert, in H. Dreyfus & P. Rabinow, Michel Foucault : Beyond Structuralism and Hermeneutics, Chicago : The University of Chicago Press, 1982].
A. Hirschman A. (2011), Exit, voice, loyalty : Défection et prise de parole, trad. fr. C. Besseyrias, Bruxelles : Éditions de l’Université de Bruxelles [Exit, Voice, and Loyalty : Responses to Decline in Firms, Organizations, and States, 1970].
J.-F. Lyotard (1979), La Condition postmoderne : Rapport sur le savoir, Paris : Minuit.

3. Sociologie de la littérature

A. Barrère et D. Martuccelli (2009), Le Roman comme laboratoire : De la connaisance littéraire à l’imagination sociologique, Villeneuve d’Ascq : Presses Universitaires du Septentrion.
J.-P. Bertrand et A. Glinoer (2006), « La nouvelle génération romancière face à ses réseaux » in D. de Marneffe et B. Denis (éd.), Les Réseaux littéraires, Bruxelles : Le Cri/CIEL – ULB-ULg, p. 250-262.
S. Ducas (2013), La littérature, à quel(s) prix?, Paris : La Découverte (coll. « Cahiers libres »).
J. Dubois (2000), Les Romanciers du réel : De Balzac à Simenon, Paris : Seuil (coll. « Points »).
N. Heinich (1999), L’épreuve de la grandeur : Prix littéraires et reconnaissance, Paris : La Découverte.
J.-J. Lecercle et R. Schusterman (2002), L’Emprise des signes : Débats sur l’expérience littéraire, Paris : Seuil.
D. Ledent (2013), « Les enjeux d’une sociologie par la littérature », in COnTEXTES, Varia, mis en ligne le 19 avril 2013, URL : http://contextes.revues.org/5630.

4. Méthodologie d’enquête

R. Barbour et J. Kitzinger (1999), Developing Focus Group Research, London : Sage.
Y. Barthe et al. (2013), « Sociologie pragmatique : mode d’emploi », Politix, n°103, pp. 175-204, disponible sur : http://www.cairn.info/revue-politix-2013-3-page-175.htm
H. Becker, (2009), Comment parler de la société : Artistes, écrivains, chercheurs et représentations sociales, Paris : La Découverte (coll. « Grands repères – Guides ») [2007].
B. Czarniawska (2004), Narratives in Social Science Research, London: Sage.
C. Dubar et D. Demazière (1997), Analyser les entretiens biographiques : L’exemple des récits d’insertion, Paris : Nathan (coll. « Essais et Recherches, Sciences humaines »).
M. Jacquemain (2005), « La fiction comme sociologie politique », in A. Staquet et B. Decharneux, Fictions et politiques, Fernelmont : E.M.E. (coll. « proximités – philosophies »), p. 125-146.
S. Jasanoff (éd.) (2004), States of Knowledge: The Co-production of Science and Social Order, New York : Routledge.
J. Landeta, J. Barrutia, A. Lertxundi (2011), « Hybrid Delphi : A Methodology to facilitate contribution from experts in professional contexts », Technological Forecasting and Social Change, n° 78(9), p. 1629-1641.
M. Pierssens (1990), Savoirs à l’oeuvre : Essais d’épistémocritique, Arras : Presses Universitaires de Lille.
C. Radaelli (2000), « Logiques de pouvoirs et récits dans les politiques publiques de l’Union Européenne », in Revue Française de Science politique, n°50(2), p. 255-275.
E. Roe (1994), Narrative Policy Analysis: Theory and Practise, Durham CT: Duke University Press.