Colloque « It’s too late to say critique »

Les 21 et 22 février prochains, le Projet de Recherche Storyfic organisera à l’Université de Liège son colloque de clôture, intitulé – en référence à un titre de Jean-Charles Massera – « It’s too late to say critique. Héritages et réarmements critiques de la littérature contemporaine ».

L’argumentaire de ce colloque est consultable ici.

Voici le programme détaillé de ces deux journées:

 

 

 

Journée d’étude: La littérature en partage

Le 11 mai prochain, Justine Huppe (PDR STORYFIC/ULiège) s’associera avec Jean-François Hamel (UQAM), Caroline Glorie (ARC GENACH/ULiège) et Alievtina Hervy (ULiège) pour organiser une journée d’étude à Montréal intitulée « La littérature en partage. Histoire et enjeux critiques d’une littérature analphabète ».

L’appel à contributions diffusé en amont de cette journée peut-être consulté sur Fabula ici, sur Calenda ou tout simplement en pdf sous ce lien.

Voici le programme détaillé de cette journée, organisé avec l’aide, précieuse, du centre Figura:

Journées d’étude « La fiction littéraire contemporaine face à ses pouvoirs »

Les 4 et 5 mai prochains, le Projet de Recherche Storyfic organisera à l’Université de Liège deux journées d’étude intitulées «La fiction littéraire contemporaine face à ses pouvoirs».

En voici le programme détaillé:

Vous trouverez l’argumentaire de ces journées ici.

« Le réel difficile »: une conférence de Pierre Jourde

 

Le 21 avril prochain, nous accueillerons le romancier, critique littéraire et universitaire Pierre Jourde pour une conférence intitulée « Le réel difficile ». Il y évoquera notamment Pays perdu (L’Esprit des péninsules, 2003) et La Première pierre (Gallimard, 2013) – deux textes qui sont autant d’occasions d’interroger notre rapport à la réalité. Comment la puissance des impressions (le pittoresque d’une campagne retirée dans Pays perdu) et l’apparente force de frappe du réel (la violence physique de lecteurs et personnages dans La Première pierre) nous ramènent-elles toujours à un paradoxal sentiment d’irréalité? Comment les fictions et mises en scène qui irriguent le monde peuvent-elles être un enjeu pour le récit?

Cette rencontre s’inscrira dans le cadre du module de séminaire « Storytelling : alternatives ou fidélités au récit dans le roman contemporain » organisé à l’Université de Liège par Jean-Pierre Bertrand, Frédéric Claisse et Justine Huppe. Elle se déroulera à la Salle de l’Horloge, entre 14 et 16H.